Endoscopie

Endoscopie

Année de l’audit national : 2015

La complexité des endoscopes comme des procédures de nettoyage et de désinfection, leur grande diversité ainsi que leur fréquente utilisation augmentent le risque d’erreur humaine et exposent au risque de transmission de micro-organismes avec un endoscope contaminé.

L’outil audit proposé permet d’évaluer la prévention du risque infectieux d’origine exogène en endoscopie, il intègre différents modes d’évaluation : analyse documentaire (procédures), évaluation des ressources (matériel, consommables), déclaration par auto-questionnaire et observation des pratiques.

Le critère d’inclusion principal est l’utilisation d’endoscopes souples non autoclavables avec canaux internes.

Cet audit comporte plusieurs parties :

  • Un tronc commun, composé de 4 fiches permettant une évaluation globale (au niveau de l’établissement, des sites de traitement, du personnel en charge du traitement et des traitements eux-mêmes).
  • 4 modules complémentaires permettant une évaluation.

Instruction N° DGOS/PF2/2014/338 du 8 décembre 2014 relative à l’audit national en endoscopie concernant les endoscopes souples non autoclavables avec canaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *